Coluche

Michel Gérard Joseph Colucci, 28/10/1944 – 19/06/1986

Coluche

Coluche, issu d’un milieu modeste, était fils de maçon. Son père mourut très jeune laissant derrière lui son épouse et ses enfants. Très tôt, il a connu les milieux défavorisés. Ce n’était pas la misère, mais sa maman nouait difficilement les deux bouts…

Il fut fleuriste, mais abandonna sa place au profit d’un plus défavorisé, télégraphiste, mais fut viré car il avait décidé de ne livrer que les télégrammes heureux…

Peu à peu, il prend pied dans le monde du spectacle (cabaret-théâtre-cinéma) et devient le grand « COLUCHE » : c’est la gloire…

Un jour, alors qu’il roulait en voiture à une vitesse élevée, il fût arrêté par la police. Injures, rébellion à agents, etc. tout cela lui vaut en justice une peine communautaire et l’oblige à côtoyer les quartiers froids, ceux de la misère.

Profitant de l’antenne d’Europe 1, il crie la détresse et la misère de certains face au monde, au gaspillage de la société de consommation, à la satisfaction des nantis, au dénuement, au paupérisme des autres.